Aller au contenu principal

Journée du Tirailleur Africain : Les Forces Armées Nationales rendent hommage aux anciens combattants.

Le Ministre de la Défense lors de la cérémonie d'hommage aux anciens combattants

Placée sous la présidence de Monsieur le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, ce jeudi 21 octobre 2021 s’est tenue à la place de la nation de Ouagadougou, la journée commémorative à l’endroit des tirailleurs africains. Elle a été ponctuée d’honneurs militaires, un dépôt de gerbes et une sonnerie aux morts pour magnifier les anciens soldats.

Autrefois connu sous l’appellation générique « Tirailleur sénégalais », la journée du Tirailleur Africain a été proposée pour la première fois par le Président sénégalais, Me Abdoulaye Wade et visait à rappeler le rôle qu’ont joué les anciens combattants auprès des métropoles lors des grandes guerres.

 Le 21 juillet 1957, le premier bataillon de tirailleurs venus des contrées de  l’Afrique de l’Ouest francophone, est créé. Ils y participèrent aux côtés de la France à la première et deuxième guerre mondiale, à la guerre d’Indochine et particulièrement au débarquement de Provence. Avec un effectif estimé à plusieurs centaines de millier d’hommes d’Afrique noire et du Nord, l’armée africaine a joué un rôle prépondérant à la libération de la France sous le joug hitlérien. La participation des troupes burkinabé a été très salutaire. Ils y ont perdu des hommes et enregistré des invalides et des blessés de guerre lors des batailles.

Rendre hommage à ses intrépides et redoutables combattants est un devoir de mémoire devant l’histoire afin de magnifier leurs bravoures et un vibrant rappel pour l’honneur de ceux tombés aux champs de bataille, selon le Commandant à la retraite Paul TONDE, Président de « l’Association Unique des Anciens Combattants et Anciens Militaires ». Tout comme en 2019, l’association a mobilisé cette année, la somme de un million de francs CFA en vue de soutenir les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) pour leur engagement aux côtés des FDS pour combattre l’ennemi « irrégulier ». Cette contribution vient à point rappeler aux jeunes l’image des anciens dans la lutte pour la liberté dans le monde et un témoignage de solidarité intergénérationnelle.

En ce sens, le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, le Général de Brigade Aimé Barthélémy Simporé, a remercié l’association des devanciers pour l’initiative et la marque de solidarité.

En rappel, la journée du Tirailleur Africain est célébrée à la date du 15 août par l’Etat français puis le 23 août de chaque année par les Etats africains. Au Burkina Faso, c’est la date du 17 octobre qui est retenue pour rendre hommage aux africains qui ont combattu pour la libération de la France et la libération des africains autrefois sous la dépendance des français.

La DCPM/MDNAC